Brain-sur-Longuenée
travaux d'Odile HALBERT
 
Familles   Lieux  
Métiers
Notaires  Notes historiques  Rôle de taille  C. Port ce qui est en vert est C. Port
Située entre La Pouëze et Le Lion d'Angers, Brain tire son nom de la forêt de Longuenée.Les Brainois n'y ont pas droit de chasse, réservé au seigneur du Plessis-Macé. Aussi, leurs maigres cultures de seigle et d'avoine sont parfois saccagées. La paroisse relève depuis 1651 en grande partie de la Beuvrière en Neuville. Découvrez leurs tailleurs d'habits , véritable atelier de confection....
 
   
lieux

tranches d'imposition, en sols

La colonne de droite et exprimée en % cumulés, et on voit que 40 % et la population n'atteint pas 200 sols c'est à dire 10 L
Nom prénom
total
en sols
livres
sol
page

ALLARD Jehan (la veuve et héritiers, métayère à la Sauvaigère)

1200

60

 

12

ALLARD Pierre (les héritiers de)

240

12

 

7

ALLARD Urban, tailleur d'habits

200

10

 

7

ALLUSSE Jehan (la veuve et enfants de, qui demeuraient au lieu de la Gransonnier en 1639)

200

10

 

10

AUBERT (la veuve)

260

13

 

7

AUBERT Pierre, charpentier

120

6

 

10

BACHELOT Pierre (la veuve de)

1400

70

 

9

BAING André, closier

250

12

10

5

BEDOUET (la veuve et ses fils)

10

5

 

6

BEHIER François, métayer

820

41

 

10

BEHIER Michel, closier

300

15

 

15

BELIER Jehan

20

1

 

12

BELIER Pierre, closier

250

12

10

11

BELLANGER Jean, forgeur

440

22

 

3

BELLANGER Jean, le Jeune (fils de Jean, forgeur)

60

3

 

3

BENOIST Pierre, journalier

210

10

10

7

BENOISTJacques, tailleur d'habits dt à Avrillé, sorti de la paroisse l'année 1639

360

18

 

4

BERTRAN Julien, métayer

160

8

 

12

BLOUIN Anthoine, journalier

200

10

 

10

BLOUIN Jacques, métayer

80

4

 

11

BLOUIN Jehan, métayer

800

40

 

13

BLOUIN Louis et Jehanne Richard (les héritiers de)

960

48

 

15

BLOUIN Pierre, métayer

540

27

 

9

BOIVIN Jacques (la veuve de)

60

3

 

5

BOIVIN Jehan (décédé fin 1639, ses héritiers)

215

10

15

3

BONANFANT Jehan

240

12

 

14

BOUGET Jacques fils de Jean, journalier

60

3

 

9

BOUGET Jehan, closier

420

21

 

8

BOULLAY Jehan, closier

280

14

 

11

BOULLAY René, tissier

260

13

 

13

BOURGEOIS Mathurin (la veuve de)

20

1

 

7

BRISET René

80

4

 

10

CHARLERIE Jehan à cause de sa pauvreté

60

3

 

18

CRANNIER François (la veuve de)

1160

58

 

17

CRANNIER Pierre (la veuve de)

700

35

 

7

CRANNIER Pierre « Robinais » (les héritiers de)

600

30

 

9

DELAISTRE Pierre, closier

110

5

10

9

DESBOIS Morice

80

4

 

11

DORANGE Guillaume (les héritiers de)

260

13

 

17

FAUCHEUX Mathurin

240

12

 

13

FAUSILON René, closier

110

5

10

17

FAUSILON René, métayer, oultre son rabais comme collecteur

1600

80

 

16

FOUCHARD Jacques, métayer

1040

52

 

11

FOUCHER (la veuve, à cause de sa pauvreté)

20

1

 

14

FOUCHER Pierre (la veuve et son fils)

180

9

 

17

FOURMONT Jehan (la veuve de) pour la closerie de la Tramblaye

260

13

 

17

FOURMONT Pierre, métayer

460

23

 

11

FOURMY Jehan, journalier

10

 

10

17

FROUMONT Denis et Mathurine Poiffelon (les héritiers de)

1440

72

 

6

GAIGNEUX Michel (les héritiers de) pour la closerie des Brosses, outre son rabais comme collecteur

320

16

 

16

GARDAIS Guy (les héritiers de)

580

29

 

8

GARDAIS Mathurin, maçon

300

15

 

16

GARDAIS Pierre, maçon

220

11

 

7

GARDAIS Pierre, tissier, oultre son rabais comme collecteur de l'année 1638

180

9

 

6

GARREAU Jacques et Renée Gasnier, enfants de

65

3

5

3

GAUDIN Jehan et Jehan père et fils (les héritiers de)

400

20

 

4

GAULDIN René dt à la Fertay, à cause de sa pauvreté

60

3

 

15

GAULDIN René, chirurgien, oultre son rabais comme collecteur de l'année 1638

320

16

 

4

GODIVIER Jehan, sergent royal

240

12

 

6

GUILLEU Jehan, meunier

460

23

 

17

HAMMONIERE Michel (les héritiers de)

60

3

 

10

HARDOUIN François

60

3

 

14

HOBÉ Jacques et Estienne CRANNIER, métayers

1790

89

10

8

HOBÉ Pierre, métayer

540

27

 

9

HUBELOT Pierre et François

140

7

 

6

HUBLOT René, closier

160

8

 

14

JAHANNE Pierre, filassier

200

10

 

9

JALMAIN Pierre, closier

300

15

 

14

JONCHERAY (la veuve de)

260

13

 

13

JONCHERAY Jacques, maçon

110

5

10

13

JONCHERAY Mathurin

800

40

 

4

JOUBERT François, journalier

60

3

 

15

LANFANT Lorans, journalier

80

4

 

5

LANGEVIN André, meunier

200

10

 

5

LE VANNIER Guillaume

60

3

 

12

LE VANNIER Jehan, métayer

500

25

 

10

LE VANNIER Pierre, métayer

560

28

 

14

LEFRANCOIS Estienne, métayer de la Gaultrais

940

47

 

12

LEMAIRE Nicolas, tailleur d'habits

240

12

 

7

LEMAISTRE François, fermier de la Plaise, y dt à St Clément, qui demeurait en cette paroisse en 1639

840

42

 

5

LEMESLE Mathieu, métayer (les enfants de)

920

46

 

12

LERMITRE Jehan, métayer

720

36

 

9

les exploitants du lieu de la Merserie

800

40

 

12

les exploitants du lieu de la Pelterie

140

7

 

12

les exploitants du lieu de l'Aitre

920

46

 

15

les exploitants du lieu et closerie de la Boulaye appartenant à Verger

300

15

 

16

LETOURNEUX Jehan (les héritiers de, pour le lieu de la Golterie)

100

5

 

8

LIVENAIS Mathurin et Guillaume FOUCHER pour le lieu de Louvardière appartenant à Mr de la Brossinière

80

4

 

18

MASSON Robert, sabottier

80

4

 

5

MAURISAULT Nouel

220

11

 

14

MESLET Pierre, tailleur d'habits, oultre son rabais comme collecteur

250

12

10

10

MONNIER Jehan et Jehanne Garnier (les héritiers de)

100

5

 

5

MOREAU René, filassier

190

9

10

3

MORISAULT Pierre, maçon

340

17

 

14

MORISAULT René, filassier

105

5

5

15

PASQUER Jehan, royer

220

11

 

16

PELTIER Estienne, métayer

820

41

 

11

PERRAULT (la veuve, à cause de sa pauvreté)

30

1

10

3

PEUTOUR (la veuve)

80

4

 

14

PICOREAU (la veuve)

80

4

 

3

POIFFELON Marie veuve de Julien Joubert (les enfants héritiers de)

80

4

 

6

POIRIER Jehan, closier

240

12

 

9

POIRIER Martin, tailleur d'habits

160

8

 

15

POIRIER Mathurin, closier

480

24

 

13

POIRIER René, tissier

340

17

 

5

PORCHER Estienne (la veuve et ses fils)

90

4

10

16

PORCHER Estienne, journalier

100

5

 

5

PORCHER Jacques, charpentier

480

24

 

16

PORCHER Jehan (la veuve et le fils de)

1000

50

 

13

PORCHER Jehanne (les héritiers de)

110

5

10

17

PORCHER René, closier, outre son rabais comme collecteur en l'année 1638

480

24

 

11

POTIN (la veuve)

55

2

15

18

RAHIER Françoise à cause de sa pauvreté

25

1

5

4

RAHIER Marin (la veuve de)

50

2

10

17

REMOUÉ Julien, forgeur, oultre son rabais comme collecteur

280

14

 

6

RIVERON Mathurin, métayer

1600

80

 

8

ROULLIN Jehan, journalier

100

5

 

8

ROUSSEAU François, closier

500

25

 

13

RUAU Jacques, closier

500

25

 

3

SEGRETAIN Guillaume oultre comme collecteur de l'année 1639

310

15

10

14

SEJOURNÉ Jehan (la veuve de) (écrit Ce Journe)

280

14

 

14

SITOLEUX Guillaume (la veuve et enfants de)

1700

85

 

8

SITOLLEUX Jehan (la veuve et son fils)

1300

65

 

15

SITOLLEUX Jehan, métayer

720

36

 

15

SOCHU (la veuve, à présent femme de Michel Boullay)

90

4

10

16

TALOURT Jehan (la veuve, à cause de sa pauvreté)

10

 

10

4

TALOURT Jehan, journalier

170

8

10

5

Nom prénom
total
en sols
livres
sol
page

HOBÉ Jacques et Estienne CRANNIER, métayers

1790

89

10

8

SITOLEUX Guillaume (la veuve et enfants de)

1700

85

 

8

RIVERON Mathurin, métayer

1600

80

 

8

FAUSILON René, métayer, oultre son rabais comme collecteur

1600

80

 

16

FROUMONT Denis et Mathurine Poiffelon (les héritiers de)

1440

72

 

6

BACHELOT Pierre (la veuve de)

1400

70

 

9

SITOLLEUX Jehan (la veuve et son fils)

1300

65

 

15

ALLARD Jehan (la veuve et héritiers, métayère à la Sauvaigère)

1200

60

 

12

CRANNIER François (la veuve de)

1160

58

 

17

FOUCHARD Jacques, métayer

1040

52

 

11

PORCHER Jehan (la veuve et le fils de)

1000

50

 

13

BLOUIN Louis et Jehanne Richard (les héritiers de)

960

48

 

15

LEFRANCOIS Estienne, métayer de la Gaultrais

940

47

 

12

LEMESLE Mathieu, métayer (les enfants de)

920

46

 

12

les exploitants du lieu de l'Aitre

920

46

 

15

LEMAISTRE François, fermier de la Plaise, y dt à St Clément, qui demeurait en cette paroisse en 1639

840

42

 

5

BEHIER François, métayer

820

41

 

10

PELTIER Estienne, métayer

820

41

 

11

BLOUIN Jehan, métayer

800

40

 

13

JONCHERAY Mathurin

800

40

 

4

les exploitants du lieu de la Merserie

800

40

 

12

SITOLLEUX Jehan, métayer

720

36

 

15

LERMITRE Jehan, métayer

720

36

 

9

CRANNIER Pierre (la veuve de)

700

35

 

7

CRANNIER Pierre « Robinais » (les héritiers de)

600

30

 

9

GARDAIS Guy (les héritiers de)

580

29

 

8

LE VANNIER Pierre, métayer

560

28

 

14

HOBÉ Pierre, métayer

540

27

 

9

BLOUIN Pierre, métayer

540

27

 

9

LE VANNIER Jehan, métayer

500

25

 

10

ROUSSEAU François, closier

500

25

 

13

RUAU Jacques, closier

500

25

 

3

POIRIER Mathurin, closier

480

24

 

13

PORCHER Jacques, charpentier

480

24

 

16

PORCHER René, closier, outre son rabais comme collecteur en l'année 1638

480

24

 

11

GUILLEU Jehan, meunier

460

23

 

17

FOURMONT Pierre, métayer

460

23

 

11

BELLANGER Jean, forgeur

440

22

 

3

BOUGET Jehan, closier

420

21

 

8

GAUDIN Jehan et Jehan père et fils (les héritiers de)

400

20

 

4

BENOISTJacques, tailleur d'habits dt à Avrillé, sorti de la paroisse l'année 1639

360

18

 

4

MORISAULT Pierre, maçon

340

17

 

14

POIRIER René, tissier

340

17

 

5

GAULDIN René, chirurgien, oultre son rabais comme collecteur de l'année 1638

320

16

 

4

GAIGNEUX Michel (les héritiers de) pour la closerie des Brosses, outre son rabais comme collecteur

320

16

 

16

SEGRETAIN Guillaume oultre comme collecteur de l'année 1639

310

15

10

14

BEHIER Michel, closier

300

15

 

15

GARDAIS Mathurin, maçon

300

15

 

16

JALMAIN Pierre, closier

300

15

 

14

les exploitants du lieu et closerie de la Boulaye appartenant à Verger

300

15

 

16

REMOUÉ Julien, forgeur, oultre son rabais comme collecteur

280

14

 

6

BOULLAY Jehan, closier

280

14

 

11

SEJOURNÉ Jehan (la veuve de) (écrit Ce Journe)

280

14

 

14

FOURMONT Jehan (la veuve de) pour la closerie de la Tramblaye

260

13

 

17

DORANGE Guillaume (les héritiers de)

260

13

 

17

BOULLAY René, tissier

260

13

 

13

JONCHERAY (la veuve de)

260

13

 

13

AUBERT (la veuve)

260

13

 

7

BAING André, closier

250

12

10

5

MESLET Pierre, tailleur d'habits, oultre son rabais comme collecteur

250

12

10

10

BELIER Pierre, closier

250

12

10

11

GODIVIER Jehan, sergent royal

240

12

 

6

ALLARD Pierre (les héritiers de)

240

12

 

7

FAUCHEUX Mathurin

240

12

 

13

POIRIER Jehan, closier

240

12

 

9

BONANFANT Jehan

240

12

 

14

LEMAIRE Nicolas, tailleur d'habits

240

12

 

7

GARDAIS Pierre, maçon

220

11

 

7

PASQUER Jehan, royer

220

11

 

16

MAURISAULT Nouel

220

11

 

14

BOIVIN Jehan (décédé fin 1639, ses héritiers)

215

10

15

3

BENOIST Pierre, journalier

210

10

10

7

ALLUSSE Jehan (la veuve et enfants de, qui demeuraient au lieu de la Gransonnier en 1639)

200

10

 

10

LANGEVIN André, meunier

200

10

 

5

JAHANNE Pierre, filassier

200

10

 

9

BLOUIN Anthoine, journalier

200

10

 

10

ALLARD Urban, tailleur d'habits

200

10

 

7

MOREAU René, filassier

190

9

10

3

FOUCHER Pierre (la veuve et son fils)

180

9

 

17

GARDAIS Pierre, tissier, oultre son rabais comme collecteur de l'année 1638

180

9

 

6

TALOURT Jehan, journalier

170

8

10

5

POIRIER Martin, tailleur d'habits

160

8

 

15

HUBLOT René, closier

160

8

 

14

BERTRAN Julien, métayer

160

8

 

12

les exploitants du lieu de la Pelterie

140

7

 

12

HUBELOT Pierre et François

140

7

 

6

AUBERT Pierre, charpentier

120

6

 

10

PORCHER Jehanne (les héritiers de)

110

5

10

17

JONCHERAY Jacques, maçon

110

5

10

13

DELAISTRE Pierre, closier

110

5

10

9

FAUSILON René, closier

110

5

10

17

MORISAULT René, filassier

105

5

5

15

ROULLIN Jehan, journalier

100

5

 

8

MONNIER Jehan et Jehanne Garnier (les héritiers de)

100

5

 

5

LETOURNEUX Jehan (les héritiers de, pour le lieu de la Golterie)

100

5

 

8

PORCHER Estienne, journalier

100

5

 

5

PORCHER Estienne (la veuve et ses fils)

90

4

10

16

SOCHU (la veuve, à présent femme de Michel Boullay)

90

4

10

16

BRISET René

80

4

 

10

LANFANT Lorans, journalier

80

4

 

5

DESBOIS Morice

80

4

 

11

PICOREAU (la veuve)

80

4

 

3

MASSON Robert, sabottier

80

4

 

5

BLOUIN Jacques, métayer

80

4

 

11

PEUTOUR (la veuve)

80

4

 

14

POIFFELON Marie veuve de Julien Joubert (les enfants héritiers de)

80

4

 

6

LIVENAIS Mathurin et Guillaume FOUCHER pour le lieu de Louvardière appartenant à Mr de la Brossinière

80

4

 

18

GARREAU Jacques et Renée Gasnier, enfants de

65

3

5

3

LE VANNIER Guillaume

60

3

 

12

BOUGET Jacques fils de Jean, journalier

60

3

 

9

JOUBERT François, journalier

60

3

 

15

CHARLERIE Jehan à cause de sa pauvreté

60

3

 

18

BELLANGER Jean, le Jeune (fils de Jean, forgeur)

60

3

 

3

HARDOUIN François

60

3

 

14

HAMMONIERE Michel (les héritiers de)

60

3

 

10

GAULDIN René dt à la Fertay, à cause de sa pauvreté

60

3

 

15

BOIVIN Jacques (la veuve de)

60

3

 

5

POTIN (la veuve)

55

2

15

18

RAHIER Marin (la veuve de)

50

2

10

17

PERRAULT (la veuve, à cause de sa pauvreté)

30

1

10

3

RAHIER Françoise à cause de sa pauvreté

25

1

5

4

BELIER Jehan

20

1

 

12

BOURGEOIS Mathurin (la veuve de)

20

1

 

7

FOUCHER (la veuve, à cause de sa pauvreté)

20

1

 

14

FOURMY Jehan, journalier

10

 

10

17

BEDOUET (la veuve et ses fils)

10

5

 

6

TALOURT Jehan (la veuve, à cause de sa pauvreté)

10

 

10

4

 
 
Célestin Port, Dictionnaire du Maine et Loire, 1876  
    Brain-sur-Longuenée, cant. du Lion-d'Angers (6 km), arr. de Segré (16 km), — à 22 km d'Angers. — Braimum, Breimum, 1030-1040 (Cartul. du Ronc., Rot. I, ch. 46; Rot. 3, ch. 17). — Sanctus Desiderius super Longanatam XIVe s. (Synodes). — Au N. de la forêt de Longuenée, qui couvre, à moins de deux km du bourg, une partie de la commune, sur une longueur de 4,500 m et une largeur en certains cantons de 1 000 à 1 500 m. — Entre le Lion-d'Angers au N., Grez-Neuville (7 km) à l'E., St-Clémentde-la-Pl. (8,5 km) et la Pouèze (5 km) au S., Vern (6 km.) à l'O.
    Le chemin de grande communication de la Membrolle à la Chapelle-Glain, celui d'intérêt commun de la Cornuaille au Lion se croisent au-dessus de l'église.
    En dépendent les villages de la Quenouillère, (51 h.), de la Robinaie (40 h.), de l'Ouvrardière (40 h.), de l'Ichetière (35 h.), les ham. de la Houssardière (13 h.), de la Maison-Blanche (13 h.), de la Himbaudière (18 h.), de la Boulaie (21 h.), de la Demanchère (24 h.), de la Couerie (28 h.), du Pot-de-Fer (19 h.), de la Pelterie (23 h.), de la Miolière (11 h.), et de la Petite-Frétaie (18 h ) et 57 fermes ou écarts.
    Superficie : 2,245 hect., dont 381 h.. 45 en bois.
    Population : 142 feux, 604 hab. en 1720-1726. — 1 010 hab. en 1821. — 1 068 hab. en 1831. — 1 054 hab. en 1841. — 1 010 hab. en 1851. — 1 063 hab. en 1861. — 1 101 hab. en 1866. — 1 037 hab. en 1872, dont 328 au bourg (85 maisons, 110 ménages).
    Ni marchés, ni assemblée proprement dite, mais le deuxième dimanche de juillet, une procession de la confrérie du Saint-Sacrement donne lieu à la réunion des populations circonvoisines.
    La Mairie, à l'extrémité du bourg sur la route de Vern, date de 1849 et contient l'Ecole de Garçons ; un peu en deçà vers l'E. l'Ecole de filles (soeurs de Ste-Marie d'Angers) bâtie en 1860, sur un terrain donné par M. de Terves, a été inaugurée le 14 novembre 1861 (archit. Bibard). — Tout près naît la fontaine deSt-Didier, dont la source, suivant la légende, jaillit sous le bâton du saint patron.
    L'Eglise, dédiée à St-Didier (succursale, 5 nivôse an XIII) s'enchevêtre dans un groupe de maisons d'où pointe à peine le clocher. Simple rectangle, allongée en 1775, rebénite après sa transformation nouvelle le 24 décembre 1777, elle fut arrondie en choeur informe en 1829 (L'exiguité du terrain a poussé l'architecte à adopter le plan de forme octogonale pour la partie centrale de l'édifice, analogue au plan d'Aix la Chapelle, très rare dans nos régions). De droite et de gauche s'y ajoute une chapelle à pignon, construite la première vers N. en 1580 par les seigneurs de la Beuvriére, la deuxième vers S. en 1639 sur le terrain du petit cimetière par l'abbé Gerfauld, l'une et l'autre refaites en 1835-1837 et ouvrant à l'intérieur par une simple suppression du mur de la nef, avec grosses colonnes jaspées, marbrées et dorées en 1856, vitraux modernes de St Adolphe et de Ste Claire, et autels à droite de St Jean-Baptiste, à gauche de la Vierge, décorés d'un tableau du patron, peint et donné par Mme la marquise de Grignon. Une rampe en fer enveloppe les chapelles et le choeur dont le fond a été percé en 1845 d'un oculus ; à droite et à gauche, dans une niche, statues, bénies en 1783 par le curé de la Pouèze, de saint Didier et de St Sébastien, dont des reliques, données par l'évêché, ont été reçues à l'église le 24 septembre 1860. Le premier saint y était surtout l'objet autrefois d'un pèlerinage très fréquenté. Dans le clocher, sonnent deux cloches neuves, fondues à Angers le 10 novembre 1869 par A. Guillaume. — La date 1719 sur la grande porte indique l'époque de la réfection de la façade.
Le Presbytère, entre la mairie et l'église, est un ancien logis, restauré en 1856, dont dépendait un vaste étang que la route neuve a coupé en détachant le lavoir public. Autrefois entouré de douves, il comprend deux parties, l'ancienne cure, datée à ses fenêtres de 1814, la nouvelle cure, qui porte au fronton le chiffre 1762, année de la construction par le curé Ant. Simon. L'ancienne fuie y existe encore.
    Le Cimetière, placé vers l'E. de la route, presqu'a l'entrée du bourg, contient une chapelle de Sainte-Anne, petit édifice en dos d'âne, construit en 1640 comme l'indique la date sur le portail, par le vicaire Fr. Puyfélon, qui y fut inhumé en 1651. Elle a été restaurée et bénie de nouveau en 1860, aux frais des familles de Terves et Mauvif.
    Il n'a été signalé aucune trace antique sur la commune. L'absence de documents ne permet pas de faire remonter l'origine de la paroisse au-delà du XIIIe s. L'église, comprise dans le doyenné de Candé , était à la présentation du Chapitre de St-Laud.
    Curés : Pierre Crannier, 1531. — Jean Porcher, 1572. Dans l'intervalle on ne trouve trace que de vicaires. — Martin Pasquier, 1601, précédemment vicaire, inhumé dans le choeur le 3 décembre 1614, âgé de 82 ans. — Georges Liberge, janvier 1618, mort le 21 septembre 1641, âgé de 57 ans et enterré près de la marche du grand autel. Il avait eu à faire face en 1639 à une terrible mortalité qui, en pleine violence durant les cinq premiers mois de l'année, reprit en septembre et octobre, et se termina en décembre (En tout 152 décès, dont 108 de contagion). — François Delafosse , octobre 1641 , originaire d'Angers, précédemment prêtre à Rochefort-sur-L. , qui résigne en décembre 1652 et meurt le 11 octobre 1660. — Mathurin Delafosse, neveu du précédent, janvier 1653, jusqu'en juillet 1699, qu'il se démit sans quitter la paroisse ni peut-être même la cure, mort le 6 janvier 1707, âgé de 82 ans. — André Delafosse , neveu du précédent, mars 1700. — Mathurin de la Fosse, ancien prêtre habitué de St-Maurice d'Angers, mort le 31 décembre 1728, âgé de 66 ans. —Jacques Bellanger, février 1729, démissionnaire en mai 1751, sous réserve d'une pension servie par son successeur. — Antoine Simon de la Bénardaie, mai 1751, qui en janvier 1772 se retire à la Lussière, en Vern, où il continua à se livrer à son goût pour les constructions. Homme de chicane, même accusé d'écarts déplorables, il dut s'enfuir pour échapper à la justice et alla se cacher au monastère de la Meilleraie où il est mort. Il avait eu pendant ses dix années de cure onze vicaires. (Pourtant, c'est lui qui dota Brain de l'actelle Mairie, ancien presbytère, et lui qui a restauré le manoir de la Lucière, et lui a adjoint un oratoire aujourd'hui classé) — Jean Nic. Crasnier, ancien vicaire de St-Clément-de-la-Pl., janvier 1772. Il prêta le serment constitutionnel et resta dans sa paroisse, où il mourut avant la réouverture de l'église. Son vicaire Bardelot devint curé constitutionnel du Lion-d'Angers.
    La seigneurie de la paroisse appartenait du XIVe au XVIIe s. à la famille de Juigné et fut acquise en 1651 par la dame de la Beuvrière (V. ce mot). La paroisse misérable et chargée de pauvres, sans autre culture que de seigle et d'avoine, sans pacages, sans récoltes rémunératrices, malgré force engrais, était de plus saccagée par les bêtes fauves qui prenaient impunément repaire dans la forêt. Elle comptait parmi les patriotes avant l'an III, mais fut ensuite réduite par sa situation à chouanner, comme la Pouèze, Vern et Chazé. — Elle dépendait de l'Election d'Angers, du district de St-Georges-sur-Loire en 1788, de Ségré en 1793.
    Maires : Jacq. BedouetMauvif de Montergon , février 1811. — Prosper de Terves, 10 février 1813. — Mauvif de M., 5 mars 1817, installé le 9 avril. — Gaspard Guillot, 16 novembre 1830. — Delorme, 183 —  Richou-Richou, 10 août 1837, installé le 10 novembre. — Charles Poidevin, 1840-1870. — Richou-Richou, 1870.
Arch. de M.-et-L. C 104, 117, 193, 203 ; G Chapitre de St-Laud. — Arch. comm. Et.-C. — Notice Mss. de l'abbé Gourdon, à la cure. — Pour les localités, vair à leur article, notamment Montergon, la Maison-Blanche, la Rouveraie, le Puits-St-Hervé, Mariet, l'Ouvrardière, etc.
 
autres lectures : COCHARD Pierre, Le pays du Lyon d'Angers, 1996
 
Accueil | histoire du Haut-Anjou